Style & Savoir-Faire

L'art de la broderie Miao

une grande diversité de techniques pour des thèmes traditionnels récurrents

Tout en étant riches et prolifiques, les thèmes des broderies ethniques Miao sont relativement constants, comprenant des représentations d'animaus totems tels que dragons, oiseaux, poissons, tambours, fleurs, papillons, trèfles à quatre feuilles, ainsi que d’autres parfois plus abstraits en apparence reflétant l'histoire des Miao.

Tout est dans l'art du point...

Au-delà de sa beauté, la broderie Miao fait appel à de nombreuses techniques différentes, dont une douzaine les plus courantes : la broderie plate, le point de croix, le point de soie plate, le point de tresse, la broderie à l’étain, point passé empiétant, point droit, point de tissage, point de chausson double, point de chainette, point de chevron, point de nœud double, point de queue de cheval, etc.

De plus, chacune de ces techniques peut se décliner en un certain nombre de points de broderie différents, par exemple dans la broderie de verrouillage, il y a des verrous à double broche et des verrous à simple broche, pour la broderie à fil brisé, on distingue celle à fil grossier ou celle à fil fin.

Contes et légendes se lisent sur les vêtements

La broderie Miao revêt un fort contenu patrimonial et culturel mis en valeur par les motifs. Il y a pratiquement une légende ou une histoire profondément ancrées dans la culture populaire à l’origine de chaque représentation, l’expression d’un sentiment national, ayant pour intention de rappeler des traditions appartenant à la vie des Miao.

Papillons, dragons, oiseaux, poissons, fleurs à pois, fleurs de lentilles d'eau, tous sont inspirés de chants traditionnels anciens, réalisés de couleurs vives et éclatantes, d’une composition lumineuse, naïve et généreuse.

La légende de Maman Papillon

Selon la légende, dans l'antiquité, sur les montagnes plantées de forêts d’érables, un papillon s’envola du cœur sucré d’un de ces arbres, le papillon atteignit un lac couvert de bulles d’eau avec lesquelles il échangea des paroles d’amour.

A la suite de ces amours, le papillon donna naissance à douze œufs, qu’une grue serviable se chargea de couver ; ainsi, douze ans plus tard, naquirent douze frères et sœurs, dont le tonnerre, le dragon, le tigre, le serpent, l’éléphant, le taureau, et Jiang Yang que le peuple Miao considère comme leur ancêtre.

C’est pourquoi les Miao vénèrent le papillon du profond respect dû à l’ancêtre de la famille, en le désignant affectueusement du nom de « Maman Papillon ».

Broderie au papillon ancienne

A chaque village, son style et son art

Pour apprécier la broderie Miao, avant d’étudier les motifs, il faut d’abord connaître les techniques de l’aiguille, les procédés de réalisation. Le peuple Miao se compose de plus de 100 branches, qui se distinguent pratiquement les unes des autres selon les caractéristiques de leurs vêtements. Le modèle vestimentaire, le style de broderie, le type de points de broderie utilisés sont intimement liés à l’environnement et aux coutumes de la communauté d’un village. Grâce à cela, on peut aisément distinguer les différents clans et tribus.

La technique de broderie utilisée est le premier critère de sélection justifiant le prix pour les collectionneurs. Par exemple, les vêtements brodés par la technique de la ligne brisée (破线绣), au processus très long consommateurs en temp et coûts de fabrication, atteignent pour le collectionneur les prix les plus élevés.

Broderie au point passé plat

Le point passé plat (平绣) est la technique de base de tous les arts de la broderie et la broderie Miao ne fait pas exception.

La caractéristique de cette technique est la suivante : à l’aide d’un seul fil sur l’aiguille, la brodeuse suit le contour du motif d’un bout à l’autre, point par point et par lignes successives régulières, côtes à côtes, jusqu’à remplir l’ensemble du motif de son fil coloré.
Les travaux au point passé plat sont généralement brodés en fonction des motifs ou du contour pouvant être découpés sur papier ou directement dessinés sur le tissu. La tâche du brodeur est de couvrir entièrement le motif ou le dessin avec le fil de soie de couleur.

Le travail sera reconnu de qualité si les points sont répartis uniformément par couleur, le contour du motif est net et bien arrondi, la surface de la broderie est lisse et les lignes ne se croisent pas.

Broderie ancienne au poisson

Broderie ancienne au point de tresse

Le point de tresse

Le point de tresse (辫绣) est principalement utilisé par les Miao vivant dans le comté de Leishan, au sud-est de la province du Guizhou.

Lors de la broderie, le patron en papier coupé est d’abord collé sur le tissu à broder, ensuite tous les fils de couleur nécessaires (généralement 8, 9 ou 13 fils) sont tressés manuellement en rubans larges de 3 millimètres environ. En suivant le contour du patron et selon la texture voulue, depuis l’extérieur vers l’intérieur, les rubans tressés sont tordus pour couvrir le papier d’un disque plat, puis attachés avec des fils de la même couleur, emplissant l’espace du motif en totalité.

Les motifs brodés à l’aide de cette technique sont d’apparence rugueuse, simple, épaisse et pleins d’un souffle sauvage.

Choix de broderies ethniques Miao

que ce soit monté sur un bijou en argent, cousu sur une housse de coussin, assemblées sur un sac à main ou une pièce de vêtement ancien et de collection, LA MAISON D'ECHO vous offre un vaste choix de broderies Miao authentiques et entièrement faites à la main par des villageoises

Sac à main avec broderies Miao

Sac à main avec broderies Miao

Les femmes de la communauté Miao Blancs du village de Pingbian, dans le Yunnan, utilisent pour...
Prix 47,00 €